Campagne française
Économie et finances

La Poste veut renforcer sa présence dans les territoires

La Poste fait de la proximité avec ses clients et de leur satisfaction la priorité de son nouveau plan stratégique, baptisé « La Poste 2030, engagée pour vous ». Pour parvenir à ses objectifs, le groupe affiche sa volonté d’accentuer sa présence dans les territoires en passant de 32 000 à 40 000 points d’accès à ses services, tout en renforçant ceux accessibles à distance. Il adapte aussi son organisation en créant une nouvelle branche « Grand public et numérique », dédiée aux clients particuliers et professionnels et dont les rênes sont confiées à Nathalie Collin, directrice générale adjointe du groupe.

La société est en pleine mutation, La Poste aussi ! Récemment, le groupe public a affirmé dans son plan stratégique à horizon 2030 son ambition de répondre aux grands défis contemporains et de devenir la première plateforme européenne du lien et des échanges. Pour y parvenir, il entend notamment poursuivre sa transformation digitale et renforcer sa présence dans les territoires.

Une proximité combinant le numérique et l’humain

« Notre plan stratégique est celui d’une entreprise qui se donne comme premier objectif de mieux servir ses clients et de leur simplifier la vie », indique Philippe Wahl, président-directeur général du groupe. « Notre ambition est aussi celle d’une entreprise qui s’engage pour la société tout entière, pour l’aider à gérer la transition démographique, la transition numérique, la transition écologique et la transition territoriale. »

Attachée à sa présence dans les territoires, La Poste affiche sa volonté de développer la proximité avec ses clients, où qu’ils soient, en combinant la puissance de ses réseaux physiques, numériques et humains.

40 000 points d’accès à La Poste dans les territoires

À travers la France, La Poste dispose d’un réseau à la capillarité inégalée en Europe, composé aujourd’hui de 32 000 points d’accès à un service postal. En 2025, l’entreprise souhaite aller plus loin et se fixe pour objectif de passer à 40 000 points d’accès en capitalisant sur une gamme étendue de formats : bureaux de poste, agences postales communales, relais-poste commerçants, relais pick-up, carrés pros, consignes ou drive.

Grâce à un site web parmi les plus fréquentés en France, La Poste propose déjà de nombreux services en ligne accessibles depuis chez soi ou en mobilité, tels que l’envoi de recommandé et de colis ou l’achat de timbres personnalisables. Signe de la place prise par la vitrine en ligne de La Poste : un pic de fréquentation à 35 millions de visiteurs uniques sur un mois pendant le confinement. Face à cette évolution des usages numériques, La Poste ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et annonce pour la fin de l’année une nouvelle version de son application enrichie en fonctionnalités.

En créant une nouvelle branche « Grand public et numérique », dirigée par Nathalie Collin et concentrée sur l’expérience client, La Poste souhaite tirer parti de la transformation en cours et renforcer la complémentarité entre les points de contact physiques et les solutions numériques. Comme pour l’ensemble des entreprises à réseau, l’enjeu pour La Poste est de s’adapter au choix des clients qui, selon leurs préférences, peuvent vouloir commencer un parcours en ligne et l’achever en bureau de poste. Et inversement !

Articles similaires

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *