Mairie de Bédée
Vie publique

Fonction publique territoriale : des métiers trop peu attractifs

Une étude publiée en janvier relève les conséquences du manque d’attractivité des métiers de la fonction publique territoriale sur le recrutement des collectivités locales.

Les métiers de la fonction publique sont aujourd’hui peu attractifs, ce qui pénalise le recrutement de nouveaux agents en particulier pour les petites communes : c’est la conclusion d’une étude menée par l’Inspection générale de l’Administration et du Conseil supérieur de la Fonction publique territoriale et remise le 15 janvier dernier.

Selon l’étude, 39% des 42 3000 employeurs territoriaux affirment éprouver des difficultés à recruter en 2021.Un chiffre en hausse de 9% par rapport à 2015. Les principaux métiers affectés par ce déficit d’attractivité sont les emplois de secrétaire de mairie, de travailleur social, d’agent technique, de cuisinier ou encore de comptable.

Les petites communes sont les plus affectées

Mais les causes qui pénalisent le recrutement ne sont pas les mêmes selon les collectivités. Dans les grandes agglomérations, c’est le prix de la vie qui décourage les candidats. Dans les petites communes, c’est plutôt le risque d’isolement qui constitue un frein aux embauches.

L’étude relève aussi une concurrence accrue du privé. La rémunération moindre des emplois de la fonction publique territoriale et la méconnaissance de ses métiers par les candidats potentiels constituent d’autres facteurs pénalisant.

Articles similaires

1 Commentaire

  1. […] Une étude publiée en janvier relève les conséquences du manque d’attractivité des métiers de la fonction publique territoriale sur le recrutement des collectivités locales. Lire l'article complet sur : larevuedesterritoires.fr  […]

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *